Externat

Page en cours de réalisation

VRAI. Dans l’exercice de ses fonctions, le médecin du travail peut prescrire dans plusieurs cas. Il peut tout d’abord prescrire des examens complémentaires dans un cadre préventif (dosage des anticorps anti-Hbs pour contrôler une vaccination ; dosage du plomb sanguin dans l’industrie de céramique…) mais aussi pour aider à la rédaction de l’avis d’aptitude (épreuve d’effort chez un patient coronarien, …). Des médicaments peuvent également être prescris ou administrés commedans le cas des vaccinations ou dans le cadre de l’urgence. Il peut également prescrire dans le cadre privé pour sa famille et autres.

FAUX. Tout docteur en médecine, quelque soit la spécialité, peut devenir médecin auprès de la sécurité sociale après le passage d’un concours annuel et national.

VRAI. Mais cette situation reste exceptionnelle, il peut arriver au médecin du travail de faire des études de poste nocturnes afin d’analyser et d’étudier les conditions réelles de travail.

FAUX. Le secret médical s’impose également aux médecins du travail et aucune information concernant un salarié ne peut être transmise à l’employeur, à son supérieur hiérarchique ou à un de ses collègues.

VRAI. Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, un médecin traitant doit être déclaré auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Les patients ont  » libre choix du médecin traitant, il peut être le médecin de famille ou un autre médecin, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non, l’essentiel étant de privilégier le médecin qui vous connaît le mieux  » (cf: ameli.fr). Donc sur le plan administratif, le médecin du travail peut être déclaré comme médecin traitant pour son entourage.

Load More