La médecine du travail est elle en train de mourir ?

Par Camille BASCHET,
0


 

Démographie médicale

De là à nous penser une espèce en voie d’extinction, il n’y a qu’un pas… qui ne devrait pas être franchi. En effet, la médecine du travail est une spécialité qui existe dans quasiment tous les pays d’Europe.

De plus, malgré sa réputation, elle est souvent entendue par les syndicats comme un acquis social, nous mettant parfois en position délicate quand elle cristallise les désaccords entre les partenaires sociaux.

Mais l’activité devrait changer, et le métier avec. Le développement des équipes pluridisciplinaires devrait nous permettre de prendre en charge des effectifs de salariés plus importants, en recentrant notre pratique sur nos compétences médicales.

Un nouveau métier

Au vu de ces modifications démographiques majeures, vous allez donc entrer dans un métier en totale transformation.

Sous l’influence des directives européenne, la santé au travail a dû se recentrer davantage sur la prévention primaire : supprimer les risques sur le terrain, évaluer les risques restants, et après seulement surveiller la santé des salariés. On place donc les actions en milieu de travail devant toutes les autres missions. Tant mieux ! C’est ce qui fait la spécificité de notre métier !

Afin de mener cette mission, la commission européenne a jugé insuffisant le dispositif français, qui n’était que médical. La France a donc été sommée d’introduire des IPRP (intervenants en prévention des risques professionnels) dans ses services de santé au travail.

C’est le début des équipes pluridisciplinaire dans laquelle le médecin est placé comme animateur et coordonnateur… Management et gestion de projets sont donc entre autres d’importantes compétences à acquérir pour le métier de demain !


avatar-250
Camille BASCHET

Soyez le premier à commenter.

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.