Paris

Paris

Par Naïma FEKAIR,
0


 

NON ! La médecine du travail ce n’est pas la BU, la TA et le POIDS !

Spécialité atypique qui n’est pas abordée durant l’externat et peu connue d’entre vous, mais attachante quand on y rentre ! Il ne s’agit pas d’une médecine de soins (sauf urgences) mais une médecine de prévention où l’objectif est de préserver la santé des travailleurs et de participer à la veille sanitaire (toxicologie, pneumologie, allergologie, dermatologie, maladies infectieuses, maladies chroniques, sûreté nucléaire, souffrance au travail, travail et handicap, ergonomie…)

Le médecin du travail passe un tiers de son temps en dehors de son cabinet de consultation pour appréhender au mieux le travail des salariés et voir comment améliorer leurs conditions de travail (étude de poste, visite d’entreprise, réunion de CHSCT…).

Les deux tiers de son temps restants sont dédiés à la consultation médicale, dont le but est de dépister et prévenir les pathologies liées au travail ou non, mais aussi comprendre comment la santé du salarié va influencer son travail et inversement.

Choisir la médecine du travail permet d’exercer un métier d’une richesse humaine extraordinaire où des patients qui habituellement ne s’ouvrent pas lors des consultations de médecine, vont s’ouvrir à vous grâce à leur travail.

De plus la médecine du travail est en restructuration et c’est à la jeune génération de décider des orientations qu’on voudra prendre pour l’avenir de la spécialité.

 

Internes référents de la spécialité : Naïma FEKAIR, Livia VANDEVILLE, Sophie PECLET

Nombre d’internes en Médecine et Santé au Travail en 2020-2021 : 45

Coordonnateur du DES : Professeur Jean-Claude PAIRON (Service de Pathologies Professionnelles – Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil)

Terrains de stage :

  • Stages de Médecine et Santé au Travail :
    – Services inter-entreprises (ACMS, APST-BTP, SEMSI, HORIZON…)
    – Services autonomes (BNP Paribas, ADP, ORANO, SNCF, FRAMATOME, SANOFI, DISNEY, SAFRAN, RENAULT, PSA, CEA…)
    – Fonction Publique (HEGP, Bichat)
    – Centre de Consultations de Pathologies Professionnelles
  • Stages cliniques : Psychiatrie, Pneumologie, Dermatologie, Rhumatologie, MPR, Douleur, Urgences

Maquette locale : 

Phase socle : 1 stage en médecine du travail
 et 1 stage clinique

Phase d’approfondissement : 2 stages en médecine du travail et 2 stages clinique

Phase de consolidation : 1 stage d’un an ou 2 stages d’un semestre en médecine du travail

Cours et évaluations :

Pour la phase socle : Les cours ont lieu tous les vendredi après-midi (au LAFP – Paris 13ème), avec un partiel de Législation à valider en Juin.

Pour la phase d’approfondissement : Les cours ont lieu 1 vendredi sur 2 toute la journée (au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil), avec un partiel de Toxicologie à valider en Juin.

Gardes : 

Dans certains stages dits « clinique » et dans les stages de Pathologies Professionnelles (soit au SAU, soit des gardes d’étage).

EN RÉSUMÉ :

Accueil chaleureux à Paris qui est la plus grande promotion de France.
Inadéquation large lors des choix de stage, laissant du choix même aux derniers.
Grande mobilité dans toute la France et en Europe.
De très nombreux débouchés : vous êtes démarchés pour des postes dès le début de votre internat avec une qualité de vie au sommet !


avatar-default
Naïma FEKAIR